Groupes de partage vie et foi

Groupes de partage vie et foi

 

Évangile et société, un défi à vivre ensemble.  

 

 

Sur L’Aigle, nous sommes 3 équipes, 20 personnes, hommes et femmes entre 28 et 75 ans, impliqués dans le monde du commerce, de l’éducation, du tourisme, de l’agriculture, de la banque, dans le monde médical et dans l’Eglise.

 

Voilà le témoignage de Nathalie :

«  Le partage de la Parole est important pour chacun d’entre nous. Dieu nous réunit, nous sommes en confiance.  C’est un lieu unique : il nous permet de prendre le temps de lire le texte choisi, d’y réfléchir (avant la réunion si possible !). Un premier tour de table permet à chacun d’exprimer ce qui l’a touché, étonné, ce qu’il a compris. Nous osons partager malgré nos lacunes. Puis, nous réagissons à l’intervention de chacun. C’est toujours très riche. Chacun par sa sensibilité, sa propre histoire, découvre des richesses cachées aux autres. Notre accompagnatrice ou accompagnateur nous éclaire à leur tour.

Ce partage de La Parole nous démontre à chaque fois le lien étroit  avec notre vie d’aujourd’hui, notre vie de tous les jours. La Parole est un témoignage universel et intemporel. Elle nous permet de nous arrêter, ce qui est exceptionnel dans nos vies surchargées d’activités, de consommation mais si vide de sens ou d’essentiel. Elle nous permet de réfléchir à notre lien aux Autres, à notre lien à Dieu, et de nous « ajuster » : essayer d’être juste, dans notre vie de tous les jours, pour essayer à notre humble niveau d’être artisan de paix et témoin du Christ. Nous repartons légers, heureux, redynamisés pour faire au mieux, là où nous sommes, certain que Dieu nous accompagne dans nos vies.

Nous vous invitons à nous rejoindre ! »

 

Responsable : Martine LAIGLE – 02.33.24.31.55 – martinelaigle@wanadoo.fr

 

Retour en images sur la journée de recollection du 11 mars 2023 à La Trappe


En ce mois de janvier 2022, une équipe a médité la parabole du bon samaritain, en Luc 10, 25-37. A partir du tableau de Eugène Berman, ci contre, chacune était invitée à faire parler l’un ou l’autre des différents personnages, dans une version plus moderne.

 

Dialogue Samaritain, blessé

-        Mais que vois-je ? C’est un homme et il a l’air bien mal en point !

(S’approchant et se penchant sur le blessé)

-        Ne bouge pas. N’aie pas peur… Je vais panser tes plaies et te conduire à une auberge proche où l’on pourra te soigner.

(Soulevant le blessé avec délicatesse)

-        appuie toi sur moi… Je vais t’installer sur ma monture… Ben mon ami, tu pèses ton poids ! Mais ne t’inquiète pas, ma mule est solide

(Caressant l’encolure de sa mule)

-        Doucement ma belle, tu as charge d’âme, marche lentement et sans à coups pour ne pas faire souffrir notre protégé. Ah ! J’aperçois une lueur. Nous approchons de l’auberge. Ça va aller, on va y arriver, je vais te soigner.

(Frappant à la porte)

-        Vite, vite, appelle le médecin.

(Déposant le blessé sur un lit et d’adressant à l’aubergiste)

-        Merci pour ton aide. Je pense que le médecin ne va pas arder et qu’il saura mieux que nous ce qu’il faut faire.

(Le lendemain, saluant l’aubergiste)

-        Mon ami, je te remercie encore pour ta collaboration. Je suis dans l’obligation de reprendre mon chemin. Voici deux deniers pour te procurer pansements et remèdes. Note les frais supplémentaires et à mon prochain passage, je te les rembourserai. A bientôt l’ami et encore merci.

 

Le Samaritain à l’aubergiste

« Je vous le confie, sa vie est maintenant entre vos mains. On ne peut pas le laisser là à agoniser. Faudra-t-il toujours nous entre tuer et laisser mourir ceux qui nous dérangent ou viennent quémander une vie digne. Demain le ciel sera peut-être plus serein »

 

L’aubergiste au Samaritain

« Oui, je comprends, on ne peut pas le laisser ainsi, il est blessé, on lui a pris ses affaires, il est tellement pâle. Entrez… Mais vous savez ma prote est ouverte pour ceux qui prennent du temps pour les autres, pour ceux qui souffrent de blessures morales ou physiques… Vous avez pris le temps de recueillir cet homme, moi je suis un simple aubergiste, mais je vous assure que je vais m’occuper de cet homme avec attention et, en plus, je l’informerai de votre gentillesse et de votre volonté de lui redonner des forces pour poursuivre sa route. »

 

Le Samaritain raconte

 

« Je rentrais chez moi lorsque j’ai vu cet homme, allongé sur le trottoir. Je l’ai cru mort, lui un Français de pure souche. Je l’ai chargé sur mon dos pour le conduire en lieu sûr. « Mais qu’il est lourd !  Arriverai-je jusqu’à l’immeuble ?  Je ne vais pas pouvoir continuer à prendre soin de lui car j’embauche dans une demi heure… Je vais confier le blessé à celui qui m’ouvrira la porte de l’immeuble dont je vois au loin la lumière. Il sera bien temps d’appeler un médecin. Je revendrai après mon travail. Lais Dieu qu’il est lourd, le souffle me manque : que la porte s’ouvre enfin. »


Assemblée de fin d'année

Les équipes de partage vie et foi du Pays d’Ouche et du Perche se sont retrouvées à La Brardière le mardi 24 mai 2023 pour rendre grâce pour leurs partages de cette année autour du thème « la vie est une aventure, ose-là », au cours de l’Eucharistie présidée par le Père Stéphane. Nous avons terminé la soirée par un moment de convivialité et d’échanges avant de nous donner rendez vous le 12 septembre pour lancer notre nouvelle année autour du thème de l’Espérance.

 

Notre action de grâce

Une année se termine, au cours de laquelle nous avons échangé entre nous, partagé des moments de joie, d’émotions et de tristesse, partagé notre foi, nos questions et nos doutes.

Nous avons essayé de suivre le chemin que tu nous montres, de sortir de nos zones de confort pour oser la rencontre : y sommes-nous parvenus ? Peu importe nos errances, tu es présent et tu crois en nous. Merci, merci Seigneur.

Malgré les épreuves, comme Job, nous avons essayé de garder l’espérance et confiance en toi : y sommes-nous parvenus ? Peu importe nos doutes, tu es présent et tu crois en nous. Merci, merci Seigneur.

Tels des arbres plantés près du ruisseau, nous sommes appelés à donner du fruit, à regarder avec bonté et bienveillance notre entourage, à écouter, à venir en aide à notre prochain : y sommes-nous parvenus ? Peu importe nos faiblesses, tu es présent et tu crois en nous. Merci, merci Seigneur.

Pour toutes ces petites choses que nous avons mises en route, pour toutes ces paroles d’espérance, parce que tu crois en nous, tu continues de compter sur nous, merci, merci Seigneur.

 

Nous avons prié pour notre Eglise diocésaine, le monde et nos équipes

 

« Et maintenant, voici que je suis contraint par l’Esprit

de me rendre à Jérusalem,

sans savoir ce qui va m’arriver là-bas. »

 

Seigneur nous te prions pour notre Église en démarche synodale :

à l’échelle du monde comme a l’échelle de notre diocèse, elle avance sans savoir ce qui va lui arriver....

Dans ce peuple en marche, que chacun puisse être accueilli, écouté et respecté dans sa diversité

Dans ce peuple en marche que chacun puisse te suivre et trouver sa place,

Dans cette marche ensemble que nous sachions nous ouvrir au vent de l’esprit avec confiance et audace

 

« Sur les lieux où campait ton troupeau,

tu le soutenais, Dieu qui es bon pour le pauvre. »

 

Seigneur nous te prions pour notre Monde

Dans nos interrogations ou nos questions face à tous les évènements qui nous percutent ,

affermis notre foi dans ta présence à nos cotés, notre confiance dans ton soutien,

Ouvre nos sens , ouvre nos coeurs, ouvre nos mains, à toutes les pauvretés vers lesquelles tu nous envoie comme un chemin privilégié vers Toi

 

« Viens, suis-moi. »

Seigneur nous te prions pour tous les membres de nos groupes,

Que notre désir de répondre à ton appel nous mette en joie,

Que nos échanges nous fassent grandir à ta suite

Que nos rencontres nous ouvrent à l’amour fraternel auquel tu nous convies